entraînement de rugby: exercice de plaquage

super plaquage de rugby féminin

Les filles aussi savent mettre des tampons…

« Exercice de plaquage pour préparer une défense commando »

Cet exercice très dynamique va mettre les joueurs plaqueurs à rude épreuve. L’objectif est de faire diminuer le nombre de plaquages ratés en faisant travailler les joueurs dans des situations d’urgence pour supprimer complètement l’appréhension du contact. Il ne s’agit pas ici de travailler la technique du geste, mais « de plaquer sans avoir le temps de penser ». Lors de la mise en place de l’exercice, trois facteurs mettront les défenseurs dans des conditions d’urgence et d’instabilité: l‘exercice sera chronométré, les attaques viendront successivement de plusieurs côtés, et il y aura un défi entre chaque équipe de défenseurs.

Cet exercice est idéal pour monter une défense commando, je le recommande à l’ultime entraînement pour préparer un match difficile. Pour consulter d’autres ateliers techniques, rendez-vous dans la rubrique exercices d’entraînement de rugby, vous y trouverez aussi des exercices d’attaque.

AVERTISSEMENT: cet exercice n’est pas destiné aux débutants. Il est destiné à des joueurs de rugby maîtrisant déjà les techniques du plaquage. Comme tout exercice de plaquage, cet atelier présente un risque de blessure aux cervicales. L’extrait vidéo suivant d’un plaquage raté lors du match France Argentine 2012 illustre le danger de blessure sur plaquage, n’hésitez pas à le commenter en école de rugby:


comment s'entraîner à plaquer

Exercice de plaquage à deux contre deux

OBJECTIFS: travailler le plaquage à deux contre deux. Communiquer, se replacer rapidement et enchaîner un maximum de plaquages en un temps réduit.

TERRAIN: carré de 15 X 15 m .

NOMBRE DE JOUEURS: 10 au total (5 équipes de deux joueurs).

ÉQUIPEMENTS: 4 ballons, 4 cônes et éventuellement 2 chasubles pour les défenseurs.

DURÉE: 15 minutes (5 matchs de 2 mn + 1 mn de rotation et récupération).

 

CRITÈRES DE RÉUSSITE: Pourcentage élevé de plaquages réussis, temps de replacement minimum, efficacité des plaquages et aucune appréhension du contact.

L’exercice se déroule en cinq matchs de deux minutes. Chaque binôme passera en défense, l’équipe victorieuse est celle qui aura encaissé le moins d’essais. La première équipe de deux joueurs se place au centre du carré et se prépare à défendre, sans savoir de quel côté viendra l’attaque. Les quatre équipes d’attaquants (une par côté) se placent à l’extérieur du carré et attaqueront à tour de rôle, chacune devant marquer sur le côté opposé. Les quatre ballons sont posés au sol, le chrono démarre dès qu’une équipe se saisit de son ballon pour attaquer. Le jeu se déroulera ensuite avec ce seul ballon à moins qu’il soit projeté hors du carré (dans ce cas une autre équipe relancera le jeu avec son ballon pour éviter toute perte de temps). Il ne doit y avoir aucun temps mort et les attaques doivent s’enchaîner très rapidement.

 

Si la première équipe qui attaque marque un essai elle passe immédiatement le ballon à une autre équipe d’attaquants et revient en courant sur sa base en passant à l’extérieur du carré. Si elle est en revanche mise en échec, soit poussée en touche, sur en avant, hors-jeu ou si le jeu est arrêté (ballon bloqué ou joueurs à terre), les défenseurs n’ont plus le droit de toucher le ballon et les attaquants font immédiatement la passe à une autre équipe qui attaque à son tour. Ça doit aller très vite, les attaquants doivent imposer un maximum d’attaques aux défenseurs en deux minutes, peu importe qui marque. Les attaquants peuvent éventuellement décider de faire la passe à une autre équipe avant contact afin de surprendre la défense (peu importe qui marque, seuls les essais encaissés sont comptabilisés). Si les défenseurs récupèrent le ballon ils peuvent le jouer, s’ils marquent un essai il sera comptabilisé en leur faveur et ils donneront le ballon à l’équipe de leur choix pour que le jeu continue (mais toujours très rapidement). L’entraîneur veillera à ce que le jeu ne s’arrête jamais et que les attaquants rejoignent leur base le plus rapidement possible pour qu’il y ait un maximum de rythme. Au terme des deux minutes il arrête le jeu, note le nombre d’essais et l’équipe suivante se met en place en défense.
un bon entraînement au plaquage

Vous avez mis en place cet exercice de plaquage ? Laissez-nous un retour un commentaire au sujet de la séance d’entraînement, soit juste après cet article, soit sur la fanpage du site de Rugby à XV de France 😉

Laurent Delmas