Chanson de Boudjellal

———-

Tout a commencé là-bas dans un stade qu’on appelle Mayol

Quand je vois une fana d’pilou qui fait vibrer son corps

Elle me dit « M. Boudjellal, viens là qu’j’te donne du réconfort »

J’ai dit « Non, merci c’est très gentil mais je ne mange pas de porc »

Elle m’a fait : « Bouge de là, boug’ de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Je continue mon trajet, j’arrive vers la gare de Toulon

Quand je vois un gars qui se dit très fort parce qu’il joue à Lyon

Il me dit « écout’ M.B. est-ce que tu veux qu’on se boxe ? »

Ses hématomes étaient plus gros qu’les seins d’la femme à Grant Fox

Il m’a fait : « Bouge de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Ma voisine de palier, elle aim’ le foot, la France

Mais elle aim’ pas les gens qui attaquent l’équipe de France

Elle me dit « mon M. B. est-ce que tu veux la défendre ? »

J’ai pris mon Kärsher, j’ai dû mal comprendre

Elle m’a fait : « Bouge de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Directement, je suis allé chez Revol

Qui aime les chiens, les chats et « Trente millions d’arbitres »

Il me dit « t’aimes Christophe Berdos toi mon super M.B. ? »

J’ai dit « oui j’adore, mais pas quand il me vole ! »

Il m’a fait : « Bouge de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Plus tard dans un bistro il y a un Blanco qui traîne

Il me dit qu’son club c’est toute sa vie, il me dit qu’ils s’entraînent

Ensuite il me dit qu’ça l’tue, mais qu’son équipe se traîne

Je lui dis « joues en Pro D2 et ton équipe sera la reine ! »

Il m’a fait : « Bouge de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Je continue mon trajet, j’arrive sur le boulevard Bazeilles

Quand je vois un australien qui voulait de l’oseille

Il me dit « arwhah, arwhah, j’t’e vends Giteau en dollars »

J’ai dit « non, je paye en dinars car on m’appelle Mourad »

Il m’a fait : « Bouge de là ». Boug’, Boudjellal. Bou’ bou’ boug’ de là. Boug’ Boudjellal

———-

Alors j’ai bougé, j’ai dû m’en aller, partir, bifurquer

J’ai dû m’évader, j’ai dû m’enfuir, j’ai dû partir, j’ai dû m’éclipser, j’ai dû de Pierre me « Camou » fler

J’ai dû disparaître… pour réapparaître

Oh, oh, bouge de là. Boudjellal

à chacun son rugby, Hiboulot.

Mourad Boudjellal

Le rugby fait relâche, le moment est propice pour se retrouver entre amis autour d’un petit Bandol « bieng fré » en évoquant les transferts, et en s’imaginant la future saison de top 14 qui déjà se profile à l’horizon. A l’occasion des vacances donc, trêve de l’actu rugby, ma plume plus oisive a dépoussiéré pour vous un vieux tube du grenier, et modifié les paroles pour en faire la « chanson de Boudjellal« . J’avais fait précédemment une dédicace à Frédéric Michalak, sans toucher au texte original. Mais cette fois j’ai du faire une adaptation, le personnage Boudjellal vaut bien ça ! J’espère d’ailleurs qu’il appréciera cette version s’il a le loisir de tomber dessus:
[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]Rejoignez les fans de Rugby à XV de France sur Facebook: https://www.facebook.com/rugbyman.France[/pullquote]

2 réflexions au sujet de « Chanson de Boudjellal »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.