Le secret de Picamoles

Louis Picamoles possède un raffut monstrueux, si ce n’est le plus puissant de la planète rugby

. Ce rugbyman hors normes est un peu comme une pelleteuse mécanique: avant d’entrevoir la cabine de pilotage, il y a tout d’abord ce long bras à vérins terminé par un godet qu’il faut absolument éviter. Quand tu essaies de défendre face à Louis Picamoles, en général tu regardes son visage angélique, puis tout à coup tu vois le ciel, et au beau milieu des pigeons du Stade de France… tes pieds. Tu es en position horizontale et tu n’as plus qu’à recompter tes costiches pour vérifier qu’il ne t’en manque pas une ou deux. Bon nombre de joueurs ont vécu cette brève expérience après s’être mangé un raffut maison de la part du solide troisième ligne centre du Stade Toulousain. Que ce soit en club ou avec le XV de France, ballon en main Louis est comme un enfant jouant avec ses culbutos, bousculant ça et là les défenseurs qui osent se dresser sur son chemin. Ce joueur de rugby est exceptionnel, sa technique individuelle est atypique, unique. Mais quel est donc le secret de Louis Picamoles ?

Grâce à la vidéo nous allons tenter de percer le secret de Louis Picamoles. L’avantage, c’est que sur internet, les vidéos du raffut made in Picamoles, il y en a beaucoup. Mais avant d’analyser la technique du toulousain, mettons-nous en situation de un contre un. Face à un défenseur, un attaquant dispose de quatre options de jeu: le débordement (à gauche ou à droite), la passe à un partenaire, le rentre dedans ou le jeu au pied. Dans tous les cas le porteur du ballon a l’avantage de l’initiative, mais il a aussi l’avantage de la vitesse, car le défenseur doit être presque à l’arrêt, campé sur ses appuis afin de pouvoir réagir dans toutes les directions.

 

La science physique appliquée au rugby

Le joueur Louis Picamoles, du Stade ToulousainIntéressons-nous à présent à l’option du rentre dedans, puisque c’est dans ce domaine que Louis Picamoles excelle. Au moment de l’impact, la vitesse est un élément déterminant pour arriver à traverser la défense. Ressortons de notre mémoire la formule de science physique relative à l’énergie cinétique E=1/2 MV². Dans le cas du rugby, l’énergie cinétique E représente le pouvoir de pénétration, combinaison entre la masse « M » du joueur et sa vitesse au carré. Comme la vitesse est élevée au carré, c’est l’élément le plus important pour s’ouvrir les portes de l’essai, et c’est pour cette raison que tous les joueurs de la planète accélèrent au maximum avant l’impact. Tous les joueurs, sauf un: Louis Picamoles. Vous pouvez visionner des heures de vidéo de rugby, vous constaterez qu’à chaque fois qu’il va entrer en collision avec un défenseur, Louis Picamoles est le seul joueur de rugby qui ralentit. Pourquoi fait-il cela ? Parce qu’il préfère sacrifier un peu de vitesse pour privilégier ses appuis. Ainsi, au moment exact ou Picamoles raffute, il est en appui sur ses deux pieds, tel un judoka, ce qui décuple la force de son bras et lui permet de renverser les défenseurs avec une facilité qui fait beaucoup d’envieux. Le voilà donc le secret de Louis Picamoles: ralentir, prendre appui, repousser et accélérer à nouveau. C’est tellement simple qu’on peut se demander pourquoi d’autres joueurs n’essaient pas de l’imiter.

Derrière cette technique atypique, se cache beaucoup de talent, notamment la qualité de sa passe à une main après contact. Finalement, peut-être qu’il est tout simplement inimitable notre Picamoles. En tout cas Louis, bon match samedi face aux Wallabies, et si jamais tu croises le chemin d’un défenseur, tu peux pas passer à côté, fais-lui le coup de la chasse au tigre   😉

 Les rugbymen parlent aux rugbymen.

À partir de la semaine prochaine, nouvelle rubrique: si vous avez des infos clubs ou des messages (concernant exclusivement le rugby), vous pouvez les envoyer via Twitter à @Hiboulot, en laissant un message sur la fanpage de Facebook ou par mail à Rugby à XV de France, ils seront publiés ici-même à la fin des articles. Citez votre club, soyez brefs et précis, et pensez aux infos de contact pour les évènements.

N’étant jamais mieux servi que par soi-même, et pour inaugurer cette rubrique, j’en profite pour vous inviter à écouter la webradio de Rugby à XV de France: http://radio.rugbyaxvdefrance.com, et à ajouter cette radio à vos favoris, si ce n’est déjà fait.

6 réflexions au sujet de « Le secret de Picamoles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.