Angleterre France 2013: le rachat sans la victoire

pilier de l'ASM Clermon Vicent Debaty

Vincent Debaty, le cauchemard des jardiniers du Stade de France

Le match Angleterre France en 80 lignes

L’arbitre du match c’est Craig Joubert, on est à Twickenham, on a tout perdu et on joue les anglais qui ont tout gagné (y compris les All Blacks en décembre dernier). Tous les ingrédients sont présent pour que les français signent une performance majuscule face aux anglais aujourd’hui. Mais les bleus vont-ils le faire ? What is the question.

0° bienvenue à Twickenham, avant même la première minute, les bleus offrent l’occasion à Owen Farrell d’ouvrir le score sur pénalité. Farrell 3, France 0

Parra réplique et obtient l’égalisation: 3 partout

9° Domingo, Kayser et Mas s’imposent en mêlée en ce début de partie, les anglais sont deux fois pénalisés

13° les anglais démontrent leur fair play en multipliant quelques gestes d’amabilité qui commencent à énerver les français, en particulier Yoann Huget. Ça n’a rien de personnel, c’est purement stratégique, du temps de Serge Blanco c’était pareil

17° mais les bleus restent concentrés, Parra et Trinh Duc jouent bien à la main et au pied, Picamoles, avance, Dusautoir gratte des ballons, Fofana récupère un bon coup de pied par dessus et Bastareaud percute, sans toutefois traverser le défense. Cependant, les bleus n’arrivent pas à jouer dans le camp anglais depuis le coup d’envoi du match.

21° le geste de Picamoles !!! Poussé en touche, il réussit à passer d’une chistera

22° attention, première percée de Manu Tuilagui. Bastareaud manque son plaquage.

26° deuxième avertissement sans frais: Tuilagui déchire encore la défense, et il faut un bon coup de sécateur de Morgan Parra pour l’arrêter. Pénalité et 6 à 3 pour les anglais. On a failli prendre un essai sur cette action, il faut absolument aller jouer chez eux !!!

29° TOUT SEUL !!! Quel numéro de Wesley Fofana. Terribles accélérations, crochets, multiples raffuts et le joueur de l’ASM, déjà homme du match sur cette seule action marque un essai de 60 mètres !!! C’est en coin, mais Parra transforme et le XV de France mène 10 à 6 à Twickenham !!!

33° réaction attendue des anglais, mais les français plaquent bien, cependant l’inévitable Farrell ramène les blancs à 1 petit point des français: 9 à 10

Mi-temps à Twickenham sur le score de 10 à 9 en faveur du XV de France. Durant le premier acte, les anglais ont abreuvé nos sillons de chandelles, ont occupé le terrain et fait pression pour marquer sur des pénalités. Classique. Les rosbif n’ont pas marqué d’essais, mais en deuxième mi-temps, il va falloir faire très attention à Tuilagui qui, s’il s’est montré assez discret en première mi-temps, a démontré qu’il pouvait à tout moment traverser la défense tricolore.

Côté bleus, les joueurs se montrent à la hauteur de l’évènement et répondent courageusement présent, notamment sur réception de chandelle. Mais à part l’essai de Wesley Fofana, les bleus n’arrivent pas à jouer dans le camp anglais. Faut-il jouer plus souvent au pied et trouver des touches dans leur camp en deuxième mi-temps, d’autant plus que notre alignement pose des problèmes aux anglais aujourd’hui ?

Deuxième mi-temps du match Angleterre vs France

41° excellent travail des gros, la mêlée bleue avance de 10 m et Morgan Parra des 40 rate une occasion de corser l’addition. Damned !!!

47° au son de long sweet chariot, Owen Farrell permet sur pénalité de reprendre l’avantage 12 à 10, pas bon ça !

50° pénalité jouée à la main, les anglais délaissent le jeu au pied pour tenter de déstabiliser les français, attention !!!

54° chandelle anglaise, Yannick Nyanga un peu seul à la réception, et les anglais récupèrent un ballon et envoient marquer facilement Manu Tuilagui. Heureusement la transformation est manqué, chaque point va compter aujourd’hui: 17 à 10

57° les bleus se parlent, Saint André fait du coaching pour relancer la machine. C’est Clerc, les bleus n’ont pas encore abdiqué

57° et Frédéric Michalak qui vient d’entrer en jeu, endosse avec réussite le rôle de buteur: 17 à 13

59° Owen Farrell, vexé, veut démontrer des 50 que c’est lui le boss, mais c’est le miracle, une taupe française fait intelligemment tomber le ballon après sa prise d’élan du buteur anglais: il doit taper le ballon tel qu’il est et manque sa tentative, et en plus il se fait mal au pied

64° ce qui donne du coeur à l’ouvrage aux bleus qui ont pris confiance et jouent à présent le rugby made in France, fait d’initiatives et de courage. Allez les bleus !!!

69° saluons entrée en jeu d’Antonie Claasens, et goûtons voir si le vingt est bon

71° superbe Yoann Huget qui, pressé à 5 m de notre ligne d’essai à la réception d’une chandelle, fait un crochet dans une cabine téléphonique pour dégager en touche. L’arrière tricolore fait aujourd’hui un match aussi impeccable que la coiffure de Jean-Luc Sadourny

72° mais Toby Flood enquille une pénalité: 20 à 13, on va devoir écouter le Sweet chariot pendant 8 minutes

76° et bis repetita, 23 à 13 pour l’Angleterre, le match est plié

Et c’est la fin du crunch, victoire de l’Angleterre 23 à 13  !!!!

La dernière échauffourée est anecdotique, et n’aura eu le don que de finir d’exaspérer Grégoire Lascubé et Vincent Moscato devant leur écran. L’Angleterre gagne et chambre le XV de France, mais elle était favorite et a seulement failli perdre aujourd’hui. Philippe Saint André aura tout de même de nombreux motifs de satisfaction en ce qui concerne le contenu du match. Les bleus ont rendu une copie digne d’un XV de France. Wesley Fofana a signé un bail en trois quart centre avec vue sur la ligne d’essai, Yoann Huget a été impeccable et solide sous le feu anglais et semble s’imposer comme le véritable arrière des bleus. La première ligne a été très solide, le huit de devant a livré une bataille courageuse dans le sillage d’un Louis Picamoles en attaque et d’un Thierry Dusautoir en défense. Mais ce que l’on retiendra le plus globalement, c’est que le XV de France a enfin pu se livrer totalement et en pleine confiance pendant ce match qui, à défaut de résultat, fera référence en terme de jeu. Aujourd’hui c’était le match du rachat sans la victoire, construisons là-dessus, mais vite, car tant qu’on ne gagne pas, on est en route pour la cuillère de bois !

C’était le résumé du match Angleterre France du 23 février 2013 au Twickenham Stadium

Rappel de la composition du XV de France:

Yoann Huget (15), Vincent Clerc (14), Matthieu Bastareaud (13), Wesley Fofana (12), Benjamin Fall (11), François Trinh Duc (10), Morgan Parra (9) Louis Picamoles (8), Thierry Dusautoir (7) Capitaine, Yannick Nyanga (6), Joann Maestri (5), Christophe Samson (4), Nicolas Mas (3), Benjamin Kayser (2), Thomas Domingo (1)
Remplaçants : Dimitri Szarzewski (16), Vincent Debaty (17), Luc Ducalcon (18), Jocelino Suta (19), Antonie Claasen (20), Maxime Machenaud (21), Frédéric Michalak (20), Florian Fritz (21).

Entraîneurs: Philippe Saint André, lignes arrières Patrice Lagisquet, avants Yannick Bru.

Composition de l’équipe de rugby de l’Angleterre:

 

Titulaires: 15 Alex Goode – 14 Chris Ashton – 13 Brad Barritt – 12 Manusamoa Tuilagi – 11 Mike Brown – 10 Owen Farrell – 9 Ben Youngs – 8 Tom Wood – 7 Chris Robshaw (capt) – 6 Courtney Lawes – 5 Geoff Parling – 4 Loe Launchbury – 3 Dan Cole – 2 Dylan Hartley – 1 Joe Marler.

Remplaçants: 16 Tom Youngs, 17 David Wilson, 18 Mako Vunipola, 19 James Haskel, 20 Thomas Waldrom, 21 Danny Care, 22 Toby Flood, 23 Billy Twelvetrees

Entraîneurs du XV de la rose: sélectionneur Stuart Lancaster, adjoints Graham Rowntree, Andy Farrell et Mike Catt

 

Laurent Delmas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.