Résumé France Ecosse

Bouche bleu blanc rouge de supportrice des bleus

Allez les bleus !!!

S’il y a un adversaire à respecter dans le tournoi des 6 nations, c’est bien l’équipe d’Écosse. Le rugby écossais, en nombre de licenciés, représente moins de 10% du nombre de rugbymen en France !!! Cela force le respect, d’autant plus que l’Écosse nous devance au classement cette année. C’est une tradition séculaire chez les guerriers highlanders que de défendre la patrie avec les moyens du bord. L’hymne « Flower of Scotland » illustre bien la fierté des écossais (lisez en fin d’article les paroles et la traduction de l’hymne écossais de rugby).

 

Le résumé du match de rugby France Écosse:

0° sous les ordres de l’arbitre gallois Nigel Owens, Duncan Weir donne le coup d’envoi de ce France Écosse 2013. Les français jouent en blanc. Il pleut sur le Stade de France, la partie débute donc par la traditionnelle série de chandelles

6° puis les écossais sont les premiers à porter le ballon et enchaînent une longue séquence de jeu au ras, ce qui provoque une faute française

8° le demi de mêlée écossais Greig Laidlaw ouvre le score sur cette pénalité: 3 à 0 pour l’Écosse

10° Beattie fait une bêtise sur le renvoi, les bleus récupèrent et se montrent dangereux dans les 22 écossais

13° Yoann Maestri est pénalisé et Greig Laidlaw double la mise pour le XV au chardon: 6 à 0, les bleus sont souvent pénalisés, attention à la discipline

15° d’autant plus que depuis le début de la partie les français offrent beaucoup de ballons aux highlanders. On fait des fautes et il y a du déchet, le XV de France n’est pas encore entré dans la partie au contraire des écossais

19° Frédéric Michalak, ambitieux (ou gourmand) sur pénaltouche voit son coup de pied sauvé par un défenseur écossais, mais quelle erreur des noirs, ils aplatissent dans l’en-but et les bleus bénéficient d’une mêlée à 5 mètres !!!

21° qui bien entendu se transforme en pénalité quand la première ligne française met les crabots. Les bleus sont supérieurs dans ce domaine et imposent un bras de fer en choisissant une nouvelle fois la mêlée

26° débauche d’énergie gargantuesque de part et d’autre, mais malgré les nombreuses offensives bleus les écossais ne lâchent rien pour l’instant, malgré une mêlée à l’agonie ( Nigel Owens aurait-il pu siffler un essai de pénalité ?)

29° quel geste de funambule de la part de Vincent Clerc !!! Michalak passe au pied et Vincent, court et pressé par la défense, improvise une reprise de volée parfaitement bien dosée qui trouve les bras de Yoann Huget !!! Nouvelle occasion d’essai, ça commence à chauffer.

33° alors les écossais ressortent des fourneaux la vielle recette de l’up and under du neuf et reviennent dans le camp français

34° et pendant ce temps Jim Hamilton, faisant admirer ses tatouages à chaque lancer, nous fait la misère en touche

36° le castrais Max Evans fait parler ses jambes, il crochète dans un mouchoir trois défenseurs bleus et porte le danger dans l’en-but grâce à un coup de pied par dessus

40° et avant de clôturer la première mi-temps, au lieu de botter en touche, une excellente action des bleus au niveau de l’état d’esprit et de l’engagement, un avant goût de ce qui nous attend en seconde période ? Le public n’est pas dupe et c’est sous les sifflets que les bleus regagnent les vestiaires du Stade de France.

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »40% »]Mi-temps au Stade de France sur le score de 6 à 0 en faveur de l’Écosse, juste le temps d’aller faire du shopping sur la nouvelle boutique de Rugby à XV de France.[/pullquote]

Deuxième mi-temps du match de rugby France Écosse

40° les bleus multiplient les initiatives dès le coup d’envoi, mais ils jouent les uns après les autres, mais  surtout la défense écossaise bien en place depuis le début du match n’a toujours pas offert de brèche aux bleus

44° Frédéric Michalak se bat avec un écossais, l’étreinte des deux chiffonniers se prolonge de longues secondes, les deux belligérants frôlent le carton jaune

45° et la rage dans les yeux, l’ouvreur du XV de France (qui, lassé par les critiques, a fermé son compte Twitter cette semaine) ouvre le score pour les blancs: 6 à 3

48° et en deux coups de cuillère à pot, les bleus égalisent par une nouvelle pénalité du toulonnais

52° les écossais semblent à présent au bord de la rupture, il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain. On ne peut pas marquer d’essais ? Qu’à cela ne tienne, on campe chez eux, et nouvelle pénalité tricolore, le XV de France prend le score: 9 à 6 !!!

58° mais l’écossais n’abdique jamais, et sur une rare incursion dans le camp français en seconde mi-temps, Greig Laidlaw en profite pour y aller de sa pénalité: 9 partout. Allez les bleus !!!

60° coup de mou physiquement des deux côtés, si on pouvait mettre un bon coup d’accélérateur !!!

62° il suffisait de le dire, ça part dans tous les sens, et Vincent Debaty, dans l’allégresse générale se prend pour un ailier et se fait la belle sur l’aile après avoir joyeusement tamponné de l’écossais. Mais le clermontois mange la feuille de match en ne jouant pas un deux contre un d’école avec Vincent clerc. Quel gâchis !!!

66 ° alors un autre clermontois sort de sa boite !!! Après un bon travail de Matthieu Bastareaud qui invite trois défenseurs à une réunion Tupperware, libère inter pour un Yannick Nyanga qui intelligemment éjecte illico extérieur pour Wesley Fofana qui temporise, et exécute un superbe cadrage débordement et plante ENFIN le premier essai français transformé sans problème entre les perches !!! 16 à 9

69° et nouvel essai français !!! Transformation de Maxime Machenaud: 23 à 9 !!! Mais l’ombre au tableau c’est la blessure à l’épaule gauche de Michalak qui sort en grimaçant de douleur. De nombreux supporters se lèvent pour applaudir sa sortie.

74° entrée chaudement saluée par le public du Stade de France du jeune Gaël Fickou

75° mais c’est l’essai de l’ailier Tim Visser, un coup de poignard de 70 m qui remet la victoire des bleus en question !!! 23 à 16 (ndl: sur l’action, les écossais tiennent à souhaiter la bienvenue à Gaël Fickou, il est catapulté avant de pouvoir défendre, l’essai écossais aurait pu être refusé)

Et c’est fini !!! Première victoire française dans le tournoi des 6 nations 2013, victoire ô combien rendue laborieuse par une grande équipe d’Écosse qui n’a rien lâché. Les bleus se sont livrés, ont combattu et ont pris des initiatives qui ont fini par payer. Mais Dieu que les écossais nous ont compliqué les choses, ce n’était vraiment pas un match facile à gagner. La France termine à la dernière place du tournoi (il fallait gagner de plus de 16 points aujourd’hui pour devancer les irlandais), mais peu importe, le XV de France termine le tournoi sur une note positive en remportant un match difficile.

 
Rappel de la composition du XV de France:
Thomas Domingo (1), Benjamin Kayser (2), Nicolas Mas (3), Sébastien vahaamahina (4), Joann Maestri (5), Antonie Claassen (6), Thierry Dusautoir (7) Capitaine, Louis Picamoles (8), Morgan Parra (9), Frédéric Michalak (10), Maxime Médard (11), Wesley Fofana (12), Matthieu Bastareaud (13), Vincent Clerc (14), Yoann Huget (15).
Remplaçants : Guilhem Guirado (16), Vincent Debaty (17), Luc Ducalcon (18), Christophe Samson (19), Yannick Nyanga (20), Maxime Machenaud (21), François Trinh Duc (22),  Gaël Fickou) (23).

Entraîneurs: Philippe Saint André, Patrice Lagisquet, Yannick Bru.
Arbitre du match de rugby France Écosse: Nigel Owens (Pays de Galles). Assistants: George Clancy (Irlande) et Lourens Van Der Merwe (Afrique du Sud).

 

Composition de l’équipe de rugby de l’Écosse:

Titulaires: 15 Stuart Hogg, 14 Sean Maitland, 13 Sean Lamont, 12 Matt Scott, 11 Tim Visser, 10 Duncan Weir, 9 Greig Laidlaw , 8 Johnnie Beattie (Montpellier), 7 Kelly Brown, 6 Alasdair Strokosch (USAP) , 5 Jim Hamilton, 4 Grant Gilchrist , 3 Euan Murray, 2 Ross Ford, 1 Ryan Grant

Remplaçants : 16 Dougie Hall , 17 Moray Low, 18 Geoff Cross, 19 Alastair Kellock, 20 Ryan Wilson, 21 Henry Pyrgos, 22 Ruaridh Jackson, 23 Max Evans (Castres Olympique).

Entraîneur: Scott Johnson

Paroles et traduction de l’hymne Flower of Scotland:

Paroles de flower of Scotland:

O Flower of Scotland
When will we see
Your like again,
That fought and died for
Your wee bit hill and glen,
And stood against him (England!)
Proud Edward’s Army
And sent him homeward
Tae think again.

The hills are bare now
And autumn leaves lie thick and still
O’er land that is lost now,
Which those so dearly held,
That stood against him
Proud Edward’s Army
And sent him homeward
Tae think again.

Those days are past now
And in the past they must remain
But we can still rise now,
And be the Nation again
That stood against him (England!)
Proud Edward’s army
And sent him homeward
Tae think again.

O Flower of Scotland
When will we see
Your like again,
That fought and died for
Your wee bit hill and glen,
And stood against him,
Proud Edward’s Army
And sent him homeward
Tae think again.

Traduction de flower of Scotland:

Ô Fleur d’Écosse
Quand reverrons-nous
Les hommes dignes
Qui se sont battus et sont morts pour
Tes minuscules collines et vallées,
Et se sont dressés contre lui,
L’armée du fier Edouard
Et l’ont renvoyé chez lui
Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.

Les collines sont désertes à présent
Et les feuilles d’automne épaisses et silencieuses
Recouvrent notre pays qui est désormais perdu,
Si chèrement défendu par ces hommes,
Ceux qui se sont dressés contre lui
L’armée du fier Edouard
Et l’ont renvoyé chez lui
Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.

Désormais, ces temps sont du passé
Et dans le passé ils doivent demeurer
Mais nous pouvons encore nous lever
Et redevenir la Nation
Qui s’est dressée contre lui,
L’armée du fier Edouard
Et l’ont renvoyé chez lui
Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.

Ô Fleur d’Écosse
Quand reverrons-nous
Les hommes dignes
Qui se sont battus et sont morts pour
Tes minuscules collines et vallées
Et se sont dressés contre lui,
L’armée du fier Edouard
Et l’ont renvoyé chez lui
Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.

 

Laurent Delmas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.