Is it a bird ? Is it a plane ? No, it was Fofana !!!

Vidéo de l’essai de Wesley Fofana

Juste pour le plaisir, retour sur l’essai de Wesley Fofana. Le trois-quart centre de l’ASM et du XV de France (qui en douterait à présent !!!) a marqué samedi dans le temple de Twickenham un essai d’anthologie. La vidéo de l’essai de Fofana montre l’étendue du talent du joueur de l’ASM. L’action part de nos quarante, avec la réception impeccable de Vincent Clerc de la énième chandelle britannique de l’après-midi, malgré la pression de son vis à vis Mike Brown. Morgan Parra étant aspiré par le regroupement qui s’en suit, c’est Benjamin Kayser qui ouvre sur Christophe Samson qui percute, aussitôt épaulé par Thomas Domingo et Nicolas Mas. Morgan Parra arrive au petit trot, mais Yoann Maestri lui brûle la politesse, sentant qu’il y a un coup à jouer rapidement. Le toulousain ouvre sur François Trinh Duc qui choisit d’alerter Matthieu Bastareaud plutôt que Louis Picamoles et Thierry Dusautoir (venus en leurre en première vague d’attaque). Le centre de Toulon se sachant attendu au coin du bois passe immédiatement le ballon à Wesley Fofana qui a un peu de champ pour prendre des initiative.

Et quelle initiative !!! Le trois-quart centre clermontois part à 70 mètres de la ligne d’essai, et exécute un numéro extraordinaire en solitaire pour aller marquer un essai d’anthologie devant un temple de Twickenham médusé. Les superlatifs manquent pour décrire son exploit. Une mobylette ? un félin ? un avion à réaction ? Une fusée ? Ou tout simplement un rugbyman déterminé qui ne se pose jamais de question ? Toujours est-il que les anglais groggy se posèrent longtemps la question: is it a bird ? Is it a plane ? No, it’s Fofana !!!

Allez, toujours pour le plaisir, on se repasse le scénario de sa magnifique course en solo jonchée de défenseurs anglais aux abois, avec par ordre d’apparition le troisième ligne aile Courtney Lawes, trop court sur son plaquage, puis l’ailier Chris Asthon qui se mange un raffut maison de la part de l’auvergnat. Le pilier Joe Marler, désespéré, ne peut que constater les dégâts et exécute plus pour le fun que pour vraiment tenter une cuillère un joli « plongeon air », tandis que Wesley, s’étant appuyé de son raffut sur Ashton, remet la gomme pour tenter d’effacer Ben Youngs qui le devance. Nouveau raffut du centre tricolore sur le demi de mêlée anglais qui tentait de l’attraper à hauteur d’épaule, et ultime accélération pour échapper aux tentatives successives de plaquage de Ben Youngs et de Chris Ashton, qui parvient seulement à déséquilibrer le funambule Fofana. Un dernier ciseau en guise d’hommage à David Campese, et t’as le bonjour de Wesley qui pointe en coin un essai plein de détermination. Chris Ashton et Ben Young n’ont plus qu’à payer l’apéro à la troisième mi-temps !!!

Laurent Delmas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.