Le cadrage débordement: définition et exercice de un contre un

C’est quoi un cadrage débordement ?

Au rugby le cadrage débordement, autrement appelé cad’ déb’ ou bien cadrage débord’, est une manœuvre qui consiste à prendre à contre-pied un défenseur pour pouvoir ensuite le déborder tout en accélération…

L'instant décisif entre le cadrage et le débordement: le crochet

L’instant décisif entre le cadrage et le débordement: le crochet

C’est une action de jeu très prisée par les puristes, aussi élégante qu’efficace pour négocier un un contre un en utilisant le crochet puis l’accélération. Les deux autres manières d’aborder le un contre un étant le « rentre dedans plein fer » (peu de chances de réussite, risque de créer un point de fixation, voire perte de balle mais bon, parfois on n’a pas d’autre alternative de jeu), ou bien le jeu au pied court par-dessus (très efficace aussi si vous êtes lancé et qu’il n’y a pas de second rideau).

Deux phases distinctes: d’abord on cadre, ensuite on déborde

Comme son nom l’indique, le cadrage débordement se déroule en deux temps: il y a tout d’abord le cadrage, qui consiste à fixer votre vis à vis en orientant votre course vers la source (le côté d’où vous avez reçu le ballon). Le défenseur doit penser que votre intention est de revenir vers le centre et de tenter de le passer côté intérieur.
Au moment où il oriente ses appuis et son corps pour défendre sur son épaule intérieure, vous changez subitement de côté en effectuant un rapide crochet pour le déborder de l’autre côté, sur son épaule extérieure. Vous le prenez ainsi à contre-pied et accélérez plein gaz : c’est le moment du deuxième temps : le débordement.

Alternative : attention, le cadrage débordement n’est pas une nouveauté ; il est possible que le défenseur anticipe le débordement et privilégie quoiqu’il arrive la défense vers l’extérieur. Vous avez donc l’option de décider en une fraction de seconde de ne pas exécuter le cad’déb’ et de réellement le passer côté intérieur. C’est la feinte de la feinte, le faux cadrage débord’ : au lieu de crocheter extérieur, vous accentuez le crochet intérieur et au revoir tout le monde !!!

NB : au moment du débordement, qu’il soit intérieur ou extérieur, pensez éventuellement à raffuter le défenseur s’il n’est pas complètement battu par votre crochet accélération.

Exercice d’entraînement pour travailler le cadrage débordement

Objectif recherché : travailler l’attaque à un contre un, l’habileté à manœuvrer un défenseur par l’orientation de la course du porteur du ballon, le crochet, le raffut et le débordement en accélération.
Critères de réussite : crochet, orientation de course, et accélérations franches et nettes, pas d’hésitation. Taux de réussite élevé. défenseur pris à contrepied, mis « dans le vent ».
Nombre de participants : groupe très restreint. Seul minimum un attaquant et un défenseur (vous pouvez faire cet exercice quand vous avez un effectif réduit à l’entraînement).
Terrain : zone de prise d’élan de 10 à 15 m, carré de 10X10 ou 15X15 pour exécuter le un contre un.

Pour travailler le un contre un au rugby, je préconise de le faire avec deux ateliers correspondant aux deux situations de jeu suivantes :
1. un contre un défenseur arrêté
2. un contre un défenseur en mouvement (course latérale, défense glissée vers la touche).

Rappel : à l’entraînement, donnez toujours un avantage conséquent au joueur (ou à l’équipe) qui travaille afin qu’il puisse vraiment travailler son placement et ses gestes techniques dans de bonnes conditions. Dans le cas du un contre un, faites en sorte que l’attaquant arrive lancé (au moins 10 m d’élan), qu’il ait beaucoup d’espace (10 ou 15 m en largeur), et donnez un handicap au défenseur (voir ci-après).

 

1 défenseur arrêté.

Exercice de un contre un

Pour travailler dans de bonne conditions, donnez de l’élan à l’attaquant et un handicap au défenseur

Au départ de l’action, le défenseur se placera toujours exactement au centre du carré. Au début de la séance on lui donnera un handicap maximal, puis au fil de la séance on l’allègera. L’attaquant partira déjà porteur du ballon et prendra la course d’élan qu’il souhaite. Le défenseur n’a le droit de bouger que lorsque l’attaquant entre dans le carré.
Handicap : au début le défenseur est assis et tourne le dos à l’attaquant. L’entraîneur lui donnera un signal pour intervenir. Après quelques répétitions (environ 5 attaques), la position du défenseur sera debout dos à l’attaquant, puis assis face à l’attaquant, et enfin debout face à l’attaquant.

 

2 défenseur en mouvement (situation de jeu d’une défense glissée ou d’un défenseur en retard qui va chercher à pousser l’attaquant vers la touche).

Exercice de un contre un défense glissée

Le défenseur et l’attaquant partent au signal du coach et ont exactement la même distance d’élan

Dans ce cas l’attaquant et le défenseur partiront en même temps au signal de l’entraîneur et auront exactement la même distance de course d’élan. Le défenseur partira latéralement à 90° de l’attaquant (pensez à travailler les deux côtés durant la séance d’entraînement). Faites cet atelier après avoir travaillé avec le défenseur fixe, car les rôles sont plus équilibrés. L’attaquant étant porteur du ballon aura l’avantage de l’initiative du côté, tandis que le défenseur n’aura de handicap que sa propre vitesse (plus elle sera grande, plus il y aura risque de contre pied).

 

Exercice de un contre un avec trois ateliers à enchaîner:

Lorsque les joueurs maîtrisent bien le un contre un proposez-leur un atelier avec trois un contre un successifs à négocier dans l’ordre suivant : défenseur lancé (à jouer en premier pour une question de timing attaquant/défenseur), défenseur fixe, puis un dernier défenseur fixe avec pour consigne pour l’attaquant de choisir le coup de pied par-dessus (dans ce dernier cas le défenseur n’aura pas le droit d’anticiper le coup de pied et n’aura le droit de bouger seulement après le coup de pied).
Pour ce dernier exercice vous aurez besoin d’un terrain de 70 mètres de longueur:  10 m d’élan, carré de 10X10, 10m d’élan, carré de 10X10, 10 m d’élan, carré de 10, 10m de course et ligne d’essai. L’attaquant devra au final marquer un essai sans être rattrapé par le dernier défenseur.

PS: spécialement pour vous les rugbymen sur le site Rugby à XV de France (et gratuitement comme toujours), essayez à l’entraînement l’exercice du 3 contre 2, ou bien celui de la défense à un contre deux

Laurent Delmas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.