Comment battre les All Blacks au mois de novembre ?

Le secret pour battre les All Blacks ?

Comment battre les All Blacks ? En théorie c’est simple, et ce sont les néo-zélandais qui nous le disent eux-même: il faut être imprévisible. C’est du moins ce qu’ils déclarent dans la presse à quelques jours du match: les Blacks craignent le jeu imprévisible des français. L’histoire des rencontres entre ces deux nations le prouve, la France est bien une des équipes les plus redoutées par les All blacks, voire sa bête noire (ou bleue si vous préférez). Les Kiwis sont parfois tombés de très haut contre la France, et surtout en Coupe du Monde, comme lors de leur pire résultat en 2007 (élimination en quart de finale contre la France 20 à 18 à Cardiff le 6 octobre 2007). Mais pour que les tricolores se transcendent, il faut un enjeu important, raison pour laquelle il est toujours plus difficile de les battre en test match de tournée qu’en Coupe du Monde (quelle différence lors de la dernière édition en 2011 entre le match de poule et la finale dont le sort s’est joué à un tout petit point !!!).

bouche bleu blanc rouge supportrice des bleus

Allez les bleus

Pour cette raison la barre est très, très haute pour les bleus en ce mois de novembre, d’autant plus qu’entre blessés et incertitudes, le XV de France ne paraît pas dans les meilleures dispositions pour recevoir une équipe du calibre de la Nouvelle-Zélande. Match très compliqué en vue et l’imprévisibilité des français pourrait bien en être réduite à la feuille de match concoctée par Philippe Saint André qui nous propose aujourd’hui un quinze de composition, la faute aux blessés certes, mais aussi aux absences notoires dans le groupe France. Les choix du sélectionneur national ne font pas toujours l’unanimité, mais surtout deux ans après sa prise de fonctions, il n’a toujours pas pu désigner le buteur attitré du XV de France, ni son demi d’ouverture. Ce sont pourtant deux pierres angulaires d’une équipe de rugby, qu’elle soit nationale ou internationale (voir l’article ► comment gagner le tournoi des 6 nations). Si les All Blacks ont Dan Carter, les anglais Owen Farrell, les Irlandais Jonathan Sexton, quel est notre demi d’ouverture ? Remi Tales, Camille Lopez, Frédéric Michalak, François Trinh Duc, Serge le lama ? Deux hypothèses s’opposent: à la décharge de Philippe Saint André, si l’un d’eux sortait vraiment du lot il serait devenu naturellement le demi d’ouverture du XV de France, dirons certains. Ils sont tous bons mais ont tous connu des baisses de régime. Certes dirons d’autres, mais à trop souvent changer de joueurs, on les baigne dans l’incertitude: si Saint André avait utilisé un seul dix celui-ci aurait à force de titularisations pris ses marques et se serait imposé de façon un peu plus indiscutable (c’est en forgeant qu’on devient Faugeron, n’est-ce pas ?). Pendant que les autres nations titularisent pour la coupe du monde des ouvreurs dépassant les 500 points au compteur en équipe nationale, nous les français nous nous demandons la semaine précédent le match qui va jouer en dix et qui va buter.

Le temps presse à présent, espérons que l’un d’eux parviendra rapidement à s’installer durablement en dix, et comme Gaël Fickou le déclarait cette semaine en conférence de presse, soyons convaincus qu’il n’existe pas d’équipe invincible:

Si les Néo-Zélandais gagnent ce match ce sera « normal », tandis que si les bleus gagnent les Blacks samedi, ce sera un exploit !!!

Avant de lire la composition du XV de France face aux All Blacks au Stade de France, un bon souvenir en vidéo, une dédicace au jeu imprévisible des français:

Composition du XV de France contre la Nouvelle Zélande

1 – Yannick Forestier – 2 – Benjamin Kayser – 3 – Nicolas Mas

4 – Pascal Papé – 5 – Yoann Maestri

6 – Thierry Dusautoir – 8 – Damien Chouly – 7 – Wenceslas Lauret

9 – Morgan Parra – 10 – Remi Tales

12 – Wesley Fofana – 13 – Florian Fritz

11 – Maxime Médard – 14 – Yoann Huget

15 – Brice Dulin

Remplaçants : 16 Dimitri Szarzewski, 17 Vincent Debaty, 18 Rabah Slimani, 19 Sébastien Vahaamahina, 20 Antonie Claassen, 21 Jean-Marc Doussain, 22 Camille Lopez, 23 Gaël Fickou

Entraîneurs: Philippe Saint André, Patrice Lagisquet, Yannick Bru.

Composition de l’équipe des All Blacks

1 – Tony Woodcock – 2 – Keven Mealamu – 3 – Owen Francks

4 – Brodie Retallick – 5 – Samuel Whitelock

6 – Liam Messam – 8 – Kieran Read – 7 – Richie McCaw

9 – Aaron Smith – 10 – Daniel Carter

12 – Ma’a Nonu – 13 – Ben Smith

11 – Charles Piutau – 14 – Cory Jane

15 – Israel Dagg

Remplaçants All Blacks: 16 Dane Coles, 17 Wyatt Crockett, 18 Charlie Faumuina, 19 Steven Luatua, 20 Sam Cane, 21 Tawera Kerr-Barlow, 22 Aaron Cruden, 22 Brian Crotty

[warning]Suivez toute l’actualité du rugby en France sur la page Actu des clubs en live[/warning]


Laurent Delmas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.