Entraînement de rugby: exercice de trois quarts

schéma d'un exercice d'entraînement pour les trois quarts

Les attaquants doivent voir l’erreur (volontaire) de la défense et jouer en conséquence

Cet exercice de rugby est particulièrement recommandé pour le trois quart centre: élégant, égoïste et avide d’espace, il est à l’affut du moindre intervalle dans lequel il pourrait s’engouffrer pour faire parler ses jambes de feu. Son graal à lui c’est le franchissement du premier rideau, quitte à le déchirer. Mais comment faire pour franchir cette ligne Maginot humaine ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Exercice de rugby pour trois quart: le franchissement du premier rideau sur une erreur de la montée défensive: 

  • OBJECTIF: Apprendre aux attaquants comment voir et exploiter une erreur de montée défensive.
  • TERRAIN: 30 X 20 m. Peut éventuellement être réalisé dans un gymnase sans plaquer (quand le terrain d’entraînement est gelé).
  • NOMBRE DE JOUEURS: 8 trois quarts (deux équipes de quatre joueurs).
  • ÉQUIPEMENTS: Un ballon, 9 cônes et éventuellement 4 chasubles pour les défenseurs. Distance entre cônes: 5 mètres partout, à part la distance « X » variable entre rideaux (voir VARIANTE).
  • VARIANTE: Au cours de la séance d’entraînement, diminuez la distance entre les deux rideaux défensifs (commencez à 10 m, puis 5, 4, 3 puis 2 mètres).
  • CRITÈRES DE RÉUSSITE: Attaquants s’apercevant immédiatement qu’un défenseur n’est pas monté en premier rideau, rapidité de la transmission du ballon, rapidité de la course du porteur qui va franchir le premier rideau, soutien au porteur et jeu déployé dans le dos de la défense.
  • CONSIGNES AUX DÉFENSEURS: avant l’action, les défenseurs se concertent pour désigner celui des quatre qui va commettre une erreur de défense volontaire, à savoir rester en retrait au deuxième rideau. Au signal du départ de l’action, les défenseurs vont dépasser le premier plot et se déployer, trois d’entre eux montent occuper leur couloir en premier rideau tandis que l’un d’eux se place dans son couloir mais sans monter (il défend sur sa ligne de départ).
  • CONSIGNES AUX ATTAQUANTS: Les attaquants tournent le dos au défenseurs afin de découvrir le plus tard possible le placement de la défense. Au signal du départ de l’action (en même temps que les défenseurs), ils doivent partir en file indienne et contourner le ballon posé au sol près du plot. Le dernier attaquant ramasse le ballon et lance l’attaque. Chacun des quatre attaquants doit obligatoirement passer par un des quatre couloirs d’attaque.
Joueurs de rugby de Montpellier à l'entraînement

Le porteur du ballon a à la fois la responsabilité du ballon… et de la décision

Rappel: si vous voulez travailler l’attaque, donnez lui toujours un avantage sur la défense: soit en surnombre, placement, ou consignes aux joueurs

Au signal de l’entraîneur, attaquants et défenseurs partent en même temps en sprint. Le dernier attaquant se saisit du ballon et joue en position de demi d’ouverture dans le premier couloir. Si son vis à vis est celui qui n’est pas monté en premier rideau, il doit tout simplement conserver le ballon, prendre l’intervalle et jouer le 4 contre 1 dans le dos des trois autres défenseurs qui sont montés. Dans les autres cas (premier rideau absent au couloir 2,3 ou 4), le ballon doit arriver rapidement (pourquoi pas avec une passe sautée) dans les bras du trois quart concerné qui doit s’engouffrer au plus vite dans le couloir libre pour jouer ensuite le 4 contre un petit ou grand côté (on préfèrera tout de même le grand côté pour éviter en match le retour du troisième ligne aile découpeur).

[important]IMPORTANT: Le porteur du ballon ne doit jamais passer par un couloir occupé par un défenseur. Si malgré tout cela arrive, le défenseur a pour consigne de le découper sur le champ pour lui apprendre les bonnes manières. Faites arrêter ensuite immédiatement les joueurs et expliquez leur qui aurait dû porter le ballon pour passer le premier rideau. Le tarif minimum dans ce cas c’est vingt pompes pour tout le monde, voire une tournée générale s’il s’agit d’une récidive.[/important]

Lorsque les joueurs maîtrisent bien cet exercice, posez une colle aux attaquants. Faites une dernière répétition de l’exercice en donnant discrètement aux défenseurs la consigne de monter tous les quatre en premier rideau pour occuper chacun  leur couloir. Pas de surnombre en premier rideau, mais par conséquent pas de couverture en deuxième rideau: si l’un de vos attaquants joue au pied par-dessus, vous pouvez hurler votre bonheur: il a trouvé tout seul la bonne solution !!! Tu oublies d’un coup la pesante solitude de l’entraîneur, le froid, les kilomètres et tout ce que tu aurais pu faire en restant tranquilou à la maison, lorsque tu réalises que tes gonzes comprennent un peu le rugby: « ils sont moins couillons que ce qu’ils en ont l’air » te dis-tu, soudain saisi par l’émotion…

Trêve de plaisanterie, on l’oublie bien trop souvent mais c’est la première chose à vérifier en attaque: quand il n’y a pas de deuxième rideau, tapez systématiquement un petit coup de pied par dessus !

Ci-dessous un exemple en vidéo qui illustre parfaitement le franchissement du premier rideau d’un coup de pied par dessus:

Voyez comment face à un premier rideau de fer écumant de bave, féroce à souhaits, impitoyable et très bien organisé, Titou Lamaison d’une simple pichenette au pied se joue de la défense néo zélandaise et offre à son compère Richard Dourthe un essai d’anthologie face aux all Blacks en 1999.

Laurent Delmas, envoyeur spécial du site Rugby à XV de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.