Tournoi 2014 résumé match France Angleterre: quoi de neuf en dix ?

Résumé du match France vs Angleterre du 1 février 2014 au Stade de France

Ils sont onze joueurs à avoir été du voyage à Twickenham de l’année dernière dans le groupe des 23 joueurs alignés aujourd’hui par Philippe Saint André: il s’agit de Yoann Huget, Matthieu Bastareaud, Wesley Fofana, Yannick Nyanga, Louis Picamoles,  Joann Maestri, Nicolas Mas, Benjamin Kayser, Thomas Domingo, Dimitri Szarzewski,et  Maxime Machenaud.

Jules Plisson n’était pas du voyage l’année dernière, mais il avait déjà attiré l’attention de Philippe Saint André dans le Top 14 en tenant la dragée haute à un certain Jonny Wilkinson, à Mayol qui plus est. De bon augure ? Ce jour-là, malgré la défaite du Stade Français face à Toulon, le jeune ouvreur avait réalisé un match plein et sans aucun complexe et il avait démontré qu’il savait très bien jouer sous pression. Ça tombe bien, car aujourd’hui c’est son baptême du feu face à des anglais qui ne manqueront pas de le tester d’entrée de jeu.

Bienvenue dans le Tournoi des six Nations 2014, voici le résumé du match France vs Angleterre:

1° On annonçait un Jules Plisson sans complexe, le voici dans ses oeuvres: l’ouvreur du Stade Français donne le coup d’envoi du match, récupération immédiate du pack français suite à un en avant de l’ailier Jack Nowell, perforation de Yannick Nyanga et le coup de pied rasant de Jules Plisson adressé à Yoann Huget qui marque un essai d’entrée de jeu !!! Le coup de pied est chanceux car il est contré par un pied anglais qui le lève et le dirige vers le trois quart aile français, mais la chance sourit aux audacieux qui ne se posent pas de question. Les Anglais sont cueillis à froid et encaissent un essai non transformé de la part de Jean-Marc Doussain: 5 à 0 pour la France !!!

6° les anglais mettent alors la main sur le ballon et imposent une longue séquence démontrant leur puissance et leur capacité à conserver le ballon. Les tricolores sont pénalisés et Owen Farrell réduit le score 5 à 3

11° Jean-Marc Doussain ne rate pas sa deuxième tentative de pénalité consécutive à une action d’envergure du XV de France: 8 à 3 pour les bleus

14° tentative de drop de Farrell ? non, passe au pied vers son ailier Jack Nowell. Maxime Médard récupère sans problème malgré a pression anglaise

16° iiiiiiiiiiiiinorme essai et doublé de Yoann Huget !!! Ça part d’un plaquage positif de Yannick Nyanga assorti de la récupération du ballon par Pascal Papé. Yannick le plaqueur devient passeur sur un pas  et ça ouvre rapidement grand côté. Yannick Huget s’arrache in extrémis le long de la ligne et transmet à Brice Dulin qui joue au pied par dessus avant de se faire sécher par un défenseur anglais (normal). Le public du Stade de France n’a pas le temps de manifester sa colère et voilà que Yannick Huget, encore une fois parfait dans le timing, s’est déjà saisit du ballon pour marquer son deuxième essai personnel !!! 13 à 3, essai pas transformé.

19° pour enrayer la belle entame tricolore, les anglais décident de casser le rythme en ouvrant la boite à gifles. Jules Plisson est visé par une épaule anglaise après plaquage et on s’explique  au centre du terrain. De bonne guerre de la part des britanniques, attention à ne pas tomber dans le panneau de la provocation et restons concentrés.

22° la mêlée française prend alors le dessus et les blancs sont pénalisés. Jean-Marc Doussain, qui préfère les pénalités aux transformations ajoute trois points toujours bons à prendre:16 à 3

25° chaude alerte, il faut un plaquage désintégrant de Pascal Papé pour éviter l’essai anglais. Mêlée dans nos cinq mètres mais on s’en sort finalement

28° on a rarement vu les anglais autant pénalisés, la preuve de la domination française aujourd’hui

29° Louis Picamoles en position de Jonah Lomu crée une franche occasion d’essai, mais sa chistera adressée au genou gauche de Wesley Fofana ne trouve pas preneur. Le monferrandais tente toutefois une aile de pigeon et pousse le ballon sur le drapeau d’en-but !!!

34° grosse attaque des anglais très perforants, mais Matthieu Bastareaud en mode pelleteuse sauve la patrie en grattant un ballon à un mètre de notre en-but !!!

36° attention, le demi de mêlée Danny Care joue rapidement une pénalité à la main et crée le danger dans nos 22. Et l’action est finalement conclue par l’arrière Mike Brown qui marque le premier essai anglais !!! Le ralenti nous indique qu’il a bien exercé une pression de haut en bas sur le ballon avec son avant bras. La transformation de l’essai anglais est heureusement ratée et les anglais recollent au score juste avant la pause: 16 à 8

Philippe Saint André en interview

Le sélectionneur du XV de France annonçant l’équipe

Excellente première mi-temps des tricolores bien en place et très réalistes. Yoann Huget en état de grâce a réglé ses cannes au millième de seconde avec les rebonds du ballon et s’offre un magnifique doublé qui fait très mal aux britanniques. Comme prévu (ou du moins espéré), la mêlée française domine des anglais plus pénalisés qu’à l’accoutumée, et bousculés dans le jeu par de solides défenseurs français. De nombreux ballons grattés par les bleus (Papé, Bastareaud), des plaquages offensifs et un Yannick Nyanga accélérateur de jeu, Jules Plisson décisif dès la première minute et impérial dans le jeu au pied sont les ingrédients de la franche domination au score des français.

Les anglais ont (pour une fois) la tête sous l’eau, tâchons de la leur maintenir dans le seau du Stade de France en deuxième mi-temps. Attention toutefois à une probable réaction anglaise en seconde période, car même malmenés ils ont démontré la puissance de leurs attaquants, marquant en fin de première mi-temps, au moment où les organismes commençaient à être dans les rouge, victimes du haut niveau sur lequel est jouée la partie. Le match est très physique, la gestion du banc de touche pourrait s’avérer décisive dans le second acte.

41° on la redoutait, la voici: la réaction anglaise ne se fait pas attendre. Après plusieurs percussions de Vunipola qui mobilise plusieurs défenseurs à chaque impact, les blancs retrouvent leur maîtrise du ballon et semblent marquer un essai consécutif à une féroce action. Mais cette fois le meilleur défenseur c’est la vidéo qui vient au secours des bleus. Dany Care a aplati avant la ligne et l’essai est justement refusé, mais Owen Farrell marque trois points (il y avait avantage pour les anglais): 16 à 11

45° Antoine Burban qui vient d’entrer (en compagnie de Dimitri Szarzewski) s’illustre en arrachant un ballon dans les bras d’un anglais

48° mais les british insistent et Vunipola crée encore le danger. À force de monopoliser trois plaqueurs sur chaque charge, il déchire la défense française et donne un essai tout cuit à son centre Luther Burrell qui permet pour la première fois du match aux anglais de mener au score après la transformation !!! 18 à 16, les mouches ont changé d’âne !!!

52° c’est l’heure des chandelles, mais les français se montrent supérieurs aux anglais, pourtant spécialistes de cette forme de jeu. Jules Plisson est plus précis et puissant, tandis que Brice Dulin est impeccable sur les réceptions aériennes.

56° Yannick Nyanga coincé dans un regroupement est signalé par l’arbitre, Dany Care profite de l’avantage pour tranquillement tenter le drop, qui passe !!! La France est menée sur son terrain 21 à 16

58° les statistiques en seconde mi-temps virent complètement à l’avantage des english, nous avons perdu maîtrise du jeu et il va falloir à présent se révolter pour remporter le match: les anglais nous ont infligé un 18 à 0 en vingt minutes !!!

62° bonne séquence des bleus, mais les anglais parviennent à ralentir les sorties de balle des rucks et privent l’attaque tricolore de solutions. On est entrés dans un bras de fer qui va durer les quinze dernières minutes. Les bleus le savent et jettent leurs forces dans la bataille

69° qui dit bras de fer dit avants, et c’est la mêlée bleue qui appuie là où ça fait mal. Le pilier Dan Cole décolle sous la poussée tricolore et Maxime Machenaud marque trois point sur pénalité. Oh qu’ils font du bien les premiers points des bleus de la deuxième mi-temps !!! 21 à 19 !!!

72° points immédiatement annulés par Alex Goode sur pénalité: 24 à 19 !!!

74° Gaël Fickou remplace un Matthieu Bastareaud sous l’éteignoir anglais aujourd’hui.

76° et c’est un changement radical de style de l’attaque française. Au lieu de copier la puissance des camions anglais on sort les mobylettes pour jouer notre rugby made in France. L’association Fofana Fickou fait parler les jambes, et après un excellent relais de Dimitri szarzewski qui donne dans le bon timing au trois quart centre toulousain, Gaël Fickou marque un essai qui semble être celui de la victoire !!! Cadrage débord sur l’aile et Gaël marque entre les poteaux pour faciliter le travail de son buteur. Et il le fallait car après la transformation réussie, la France tient le bon bout en menant 26 à 24 !!!

Et c’est fini, la France gagne son premier match du tournoi 2014 26 à 24 face à l’ennemi anglais !!!

Les anglais ont commis énormément de fautes en première mi-temps, avant de mettre la main sur le ballon en seconde mi-temps. Ils sont montés progressivement en puissance en posant de sacrés problèmes à la défense française par les coups de boutoir de Vunipola. Les anglais ont aussi considérablement ralenti les sorties de balles françaises.

Oui mais la France a été particulièrement réaliste en première mi-temps en marquant sur toutes les occasions qu’elle s’est créée, et a été très combattive en seconde mi-temps en étant menée au score. Une mêlée qui fait craquer son homologue pour la pénalité de l’espoir, et les jambes de Gaël Fickou pour l’essai de la victoire ont fait le reste. Bravo au XV de France qui n’a pas raté son entrée en lice dans le Tournoi des Six Nations et qui s’offre du coup une prometteuse victoire tout en privant accesoirement l’Angleterre d’un Grand Chelem en 2014.QUE DU BONHEUR !!!

Rappel de la composition du XV de France:

1 – Thomas Domingo – 2 – Benjamin Kayser – 3 – Nicolas Mas

4 – Alexandre Flanquart – 5 – Pascal Papé (capitaine)

6 – Yannick Nyanga – 8 – Louis Picamoles – 7 -Bernard Le Roux

9 – Jean-Marc Doussain – 10 – Jules Plisson

12 – Wesley Fofana – 13 – Matthieu Bastareaud

11 – Maxime Médard – 14 – Yoann Huget

15 – Brice Dulin

Remplaçants du XV de France : 16 Dimitri Szarzewski, 17 Yannick Forestier, 18 Rabah Slimani, 19 Yoann Maestri, 20 Antoine Burban, 21 Damien Chouly, 22 Maxime Machenaud, 23 Gaël Fickou.

Entraîneurs: Philippe Saint André, lignes arrières Patrice Lagisquet, avants Yannick Bru.

 

Composition de l’équipe de rugby de l’Angleterre:

 

1 – Joe Marler – 2 – Dylan Hartley – 3 – Dan Cole

4 – Joe Launchbury – 5 – Courtney Lawes

6 – Tom Wood – 8 – Billy Vunipola – 7 – Chris Robshaw

9 – Danny Care – 10 – Owen Farrell

12 – Billy Twelvetree – 13 – Luther Burrell

11 – Jonny May – 14 – Jack Nowell

15 – Mike Brown

Remplaçants du XV de la Rose: 16 Tom Youngs, 17 Mako Vunipola, 18 Henry Thomas, 19 David Attwood, 20 Ben Morgan, 21 Lee Dickson, 22 Brad Barritt, 23 Alex Goode.

 

Entraîneurs du XV de la rose: sélectionneur Stuart Lancaster, adjoints Andy Farrell et Mike Catt.

 

Laurent Delmas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.