France-Argentine

Entrée en mêlée du XV de France

 

Morgan Parra entre les poteaux

 Le XV de France perd le premier test match face aux pumas

Dans le stade de rugby de Córdoba l’équipe de France est tombée dans le piège argentin et s’est inclinée face aux pumas 23 à 20. Les gauchos n’ont pas réalisé un match héroïque, ni même exceptionnel, mais en pratiquant humblement un rugby d’un niveau de seconde division internationale, ils ont réussi à battre les partenaires de Pascal Papé grâce à un essai en contre en toute fin de match.

Après 13 heures de vol, un décalage horaire de 5 heures, pas mal de nouveaux bleus et peu de temps de préparation avant le premier test match face aux pumas, l’équipe de rugby des tricolores n’a pas montré son meilleur visage ce samedi 16 juin. Le XV de France qui venait à peine de poser ses valises en terres argentines après une saison de rugby harassante a été cueilli à froid au stade Mario Kémpes. Dès l’entame du match Yoann Huget volleya un ballon dans le vide, puis le pack tricolore se montra fautif sur la première mêlée en entrant avant le commandement de l’arbitre. Bref, cela partait mal. Mais ce sont pourtant les bleus, par l’intermédiaire de Morgan Parra, impeccable sur sa première tentative lointaine, qui ouvrirent le score à Córdoba.

 

Trinh Duc plaqué

 Mais dès la troisième minute de jeu survint le premier bug du XV de France qui offrit sur un plateau le premier essai aux pumas. François Trinh Duc, peut-être surpris par un plaquage d’école de rugby (voir photo) escampa la gonfle dans les airs et loba un Fabrice Dulin qui ne put que constater les dégâts en compagnie de son compatriote Wesley Fofana .

Essai de l'Argentine

 L’ailier argentin Belisario Agulla qui n’en demandait pas tant n’eût qu’à tendre les bras pour récupérer l’obole, sprinter et déposer la pastèque dans l’en-but français afin que son buteur Felipe Contempomi ne transforme l’essai. Et l’argentine prit les commandes de la partie en menant 7 à 3 dès la quatrième minute du match. Morgan Parra réduisit rapidement le score, sanctionnant un hors-jeu argentin à la neuvième minute, mais la jeune génération des pumas au look Rapetou se montrait turbulente, au point que Pascal Papé dut sévir et jouer les maîtres d’école en administrant une petite gifle pédagogique façon Bayrou au troisième ligne aile argentin Farias Cabello, histoire de lui enseigner les bonnes manières.

Pascal Papé gifle le six argentin

 L’arbitre du match fut bienveillant, comprenant là que la gifle de Pascal Papé contribuait au bon enseignement des valeurs du rugby (ou bien il ne la vit pas). Cependant à la 14° minute il sanctionna le coup de poing d’un argentin sur un français et offrit à Morgan Parra l’occasion de marquer. Le Montferrandais rata de peu son coup de pied. Ensuite, Florian Fritz fut lui aussi malheureux sur une tentative de drop à la 19°, si bien que Felipe Contepomi, compatissant, y alla de son échec à la 20° minute de jeu.

Tentative de drop de Fritz

 Morgan Parra mit fin à la série des ratés à la vingtième minute après qu’un argentin eût gardé la balle au sol et permit au coq de redresser la crête et de repasser les argentins au score: 9 à 7 pour les bleus. Mais immédiatement Felipe Contemopi se fâcha et enquilla, profitant à la 22° d’une faute de David Attoub vraiment pas évidente (hors-jeu ou obstruction suite à un dégagement français ?).

Puis vint l’essai de Louis picamoles. Au cours de l’une des nombreuses incursions françaises dans les 22 argentins, François Trinh Duc se fit pardonner sa mauvaise passe à l’entame du match en délivrant un caviar de coup de pied en direction de Yoann Huget en bord de touche. Ce dernier, se sachant chassé par son vis à vis Montero exécuta une géniale passe volleyée en direction d’un Louis Picamoles très bien placé en soutien.

Essai de Louis Picamoles

 Le troisième ligne centre toulousain marqua un essai en coin qui ne fut pas transformé. On pensa alors que la machine du XV de France allait se mettre en branle, mais le même Picamoles conserva un ballon au sol juste avant les citrons et l’inévitable Contepomi permit aux argentins de se rapprocher à une encablure du XV de France en fin de première mi-temps. 14 à 13, de quoi entretenir l’espoir de ses pairs et d’envisager une victoire face aux français.

 

Au début du second acte, les argentins jouèrent avec le feu dans leurs 22 et pris par la défense française gardèrent la mitre au sol. Morgan Parra creusa ainsi sur pénalité un écart de quatre points à la 43°, puis dix minutes plus tard nous songeâmes au break lorsque le troisième ligne centre Tomas Leonardi prit une pénalité assortie d’un carton jaune suite à une charge sur le demi de mêlée Montferrandais. A 20 à 13 en faveur des français, l’affaire semblait entendue pour les bleus, même si Dimitri Szarzewski offrait trois points aux argentins suite à un plaquage en cathédrale qui eût mérité un jaune avant même la troisième mi-temps. Finalement le talonneur parisien s’en sortit bien, et les français guillerets se ruèrent à l’attaque, histoire de terminer en beauté le match en marquant un bel essai. Mais patatras, après plusieurs temps de jeu et une superbe percée de Frédéric Michalak qui laissa la défense des pumas aux abois, Fulgence Ouedraogo toujours prompt au soutien connut le deuxième bug de la partie: il tomba et dans le mouvement tenta de donner à Yoann Huget, mais sa passe très mal ajustée n’arriva jamais à destination et tomba dans l’escarcelle de l’arrière argentin. Après une contre attaque collective de 80 mètres, l’ailier Montero conclut une action qu’il bonifia d’un petit coup de pied par dessus pour finalement se retrouver en concurrence avec un pilier tricolore. Vincent Debaty se débattit mais fut battu au sprint.

Mauvaise passe de Fulgence Ouedraogo

 Cet essai pris à la 76° minute fut fatal au XV de France et pour l’anecdote Felipe Contepomi marqua les derniers points de la partie en le transformant et porta le score final à 23 à 20 en faveur des locaux.

 

Le premier test match du XV de France n’était qu’un hors d’oeuvre

Alors quelles sont les conséquences de ce match ? Mis à part l’aspect pédagogique de cette défaite qui fait repenser à la gifle de Pascal Papé ( c’est parfois bon de s’en prendre une, et comme l’a dit Philippe Saint André arrêtons de nous croire supérieurs ), l’équipe de France perd une place au classement de l’International Rugby Board au profit de … l’Argentine, et c’est plutôt cela qui doit être source de préoccupation et de motivation. En effet, les bleus descendent au septième rang et l’Argentine se glisse entre la France et l’Angleterre. Oh, pas d’affolement, il suffit de faire au moins égalité au deuxième test match pour retrouver notre sixième place. Mais attention, il faut s’attendre à une tout autre opposition de la part des pumas ce 23 juin. Le premier test match n’était qu’un hors d’oeuvre, une mise en jambes. Contrairement à Philippe Saint André qui attendra au dernier moment, Santiago Phelan a déjà annoncé son équipe et a procédé à 7 changements, ce qui laisse à penser que nous n’avons pas eu affaire à l’équipe type des pumas. Les argentins vont alourdir leur mêlée qui a souffert face au pack tricolore et récupérer leur troisième ligne centre Leonardo Senatore, absent samedi pour cause de mariage (le sien !!!).

On a hâte d’y être et se savoir comment le XV de France va réagir, car on sent beaucoup de potentiel dans cette équipe en mutation. La clé du succès dans le rugby comme dans le sport français en général est d’arriver à l’exprimer. Jeff Tordo a coutume de dire: « Quand on a le pain et le couteau, on doit faire les tartines« . Alors allez-y les bleus, tartinez, et montrez-nous ce que vous savez faire !!!

à chacun son rugby, Hiboulot.

Terrain de rugby en Argentine

Le stade de rugby de Cordoba à la mi-temps d’Argentine France

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]Rejoignez les fans de Rugby à XV de France sur Facebook: https://www.facebook.com/rugbyman.France[/pullquote]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.