Bien difficile de jouer au rugby dans un étau vert: le résumé du match France Afrique du Sud


France – Afrique du Sud : Le résumé Une vidéo de la FFR

Résumé du match France Afrique du Sud

Après une défaite logique du XV de France face aux All Blacks le 9 novembre, et une tout aussi logique victoire face au Tonga le 16 novembre, va-t’on assister à un exploit des tricolores face aux redoutables Springboks lors de ce dernier test match ? Accrochez vos ceintures, voici le résumé du match France vs Springboks !!!

0° et c’est parti pour ce France vs Afrique du Sud !!! Thierry Dusautoir ayant gagné le toss, c’est Rémi Tales qui donne le coup d’envoi du match. Les seuls adversaires ayant eu le privilège de battre les Springboks cette saison sont les All Blacks, Le XV de France est-il capable de créer l’exploit ? On a énormément parlé de combat durant toute la semaine, la marque de fabrique des Boks, ce match s’annonce encore plus rude que contre la Nouvelle Zélande. Est-ce bien raisonnable ?

1° séquence fébrilité au Stade de France: trois bourdes coup sur coup pour commencer le match. Sur une chandelle trop courte de Brice Dulin, les français montent hors jeu et sont pénalisés. Puis c’est au tour du buteur sudafricain de foirer en manquant la pénaltouche, et enfin c’est Morgan Parra qui se fait contrer son coup de pied et qui offre un essai tout fait à l’ailier JP Pietersen !!! 7 à zéro d’entrée de jeu pour l’Afrique du Sud !!!

6° on se jauge en mêlée, l’édifice humain peine à se stabiliser et s’écroule plusieurs fois. Le pack bleu, bien soudé et bas sur ses appuis a le dernier mot.

10° Morgan Parra rate une pénalité pourtant dans ses cordes lorsque la moquette du stade de France se dérobe sur son dernier pied appui. Damned, ça commence très mal pour le demi de mêlée clermontois

14° depuis le début du match les trois quarts sudaf montent très (trop ?) vite et empêchent notre jeu au-delà du premier centre.

16° Brice Dulin vient de prendre sa deuxième cartouche de l’après-midi: les verts montent très, très vite. Ils nous prennent  à la gorge (à l’image de Botha sur Kayser), il faut absolument parvenir à desserrer cet étau vert !!!

21° les springboks avancent, mettent encore plus de pression et héritent d’une touche dans nos 22 !!! Mais nos avants écroulent le maul qui s’en suit et récupèrent la pastèque !!! Beau travail

26° mais le rouleau compresseur bock éventre la mêlée tricolore et Morne Steyn ajoute 3 points pour son équipe sur pénalité aux quarantes mètres: 10 à zéro pour les visiteurs

34° depuis plusieurs minutes, les bleus commencent à mettre la main sur le ballon, c’est une bonne nouvelle mais la défense verte bloque toujours le périphérique et nos ailiers sont sevrés de ballons. Faut-il jouer au pied par dessus ?

37° et 3 points de plus sous la botte de Morne Steyn: morne plaine sur la pelouse du Stade de France, meurtrie par les mêlées: 13 à 0. Ça commence à faire lourd, il faudrait marquer avant la mi-temps

39° Oh le filou !!! Vif comme un brochet, Pascal Papé chipe un ballon inespéré derrière les pieds d’un sudaf qui le protégeait et le XV de France fait feu de ce bois: Morgan Parra transmet rapidement à Yoann Huget qui aplatit en coin !!! Essai ou pas ? La décision après « l’avis des hauts » se fait attendre comme une mariée chez le coiffeur car les videurs Springboks ont catapulté Yoann hors de l’en-but manu militari. Le toulousain a-t-il eu le temps d’exercer la fameuse pression verticale vers le bas sur le ballon ? OUIIIII, essai de surcroît parfaitement transformé par Morgan Parra dans un angle impossible et la France revient complètement dans le match juste avant la mi-temps: 13 à 7

Durant cette première mi-temps, les Springboks ont exercé une pression terrible sur les bleus, les ont asphyxié en montant comme des malades sur tous les ballons (et sur tout ce qui bouge d’ailleurs !!!). Un essai dès la première minute, du Rambo rugby et une domination physique de tous les instants sur les bleus leur ont permis de prendre l’avantage au score. Difficile dans ces conditions d’exprimer son rugby face à la terrible  « machine à laver sudafricaine« . Mais les bleus n’ont pas vraiment cédé et comme à leur habitude ont pris la mesure de leur adversaire en mettant la main sur le ballon et par quelques grappillages ci et là. C’est de l’une de ces rapines que le rapide Yoann Huget a marqué en coin un essai qui a fait un bien fou à l’équipe de France. Il était temps (petit navire), de se refaire la cerise juste avant la mi-temps. Les bleus courent après les score depuis la première minute, mais il n’y a que six petits points d’écart, alors avec « pas de fautes », un zeste d’inspiration et un coeur gros comme ça, le XV de France peut prétendre à la victoire !!! Le banc de touche sera également un élément décisif dans le second acte, à suivre…

 

41° c’est becs et ongles que le coq tricolore entame la deuxième mi-temps, mais l’infernal scénario de la première mi-temps se répète: nouvel essai des sudafricains !!! Jean de Villiers perfore la défense française comme un missile et transmet à Fourie. Mais coup de théâtre, l’essai est refusé après vidéo à cause d’un en-avant complètement imaginaire. Fourie a de quoi piquer un fou rire tant l’erreur d’arbitrage est grossière mais il n’en fait rien, car le sudafricain est poli

48° la révolte française ? Le match se durcit et le jeu bleu est ambitieux, mais toujours cette succession d’entonnoirs sans issue, la défense verte est vraiment très bien organisée

53° Oh le sauvetage de Yoann Huget !!! Nouveau coup de boutoir de l’attaque des sudafs, magnifique coup de pied à ras de terre du 3/4 centre et Louw semble aplatir, Huget étant trop court. Mais notre super héros s’arrache un bras pour effleurer plus que toucher le ballon en premier et sauve la patrie du bout des doigts !!! Les verts sont véner !!!

58° ça se complique pour nous, Morne Steyn ajoute à nouveau trois points: 16 à 7, il reste vingt minutes pour renverser la machine à vapeur

67° aie, Thomas Domingo plaque Bryan Habana en le soulevant, et le malin ailier se jette épaules en arrière au sol. L’arbitre dégaine le carton jaune. Ce n’était pas une cathédrale monsieur l’arbitre, tout au plus une église !!!

71° enfin un bon coup de pied par dessus (la solution face à cette défense brise lames ?) de Yoann Huget, mais le rebond est cruel et lobe le toulousain

73° Francois Louw, exaspéré et sans doute jaloux de l’énorme match de Pascal Papé, lui écrase la tête au sol comme s’il s’agissait d’un vulgaire mégot. Mais la patrouille veille et le flanker afrikaner se mange un jaune (à la grande joie du public qui regarde le ralenti). Morgan Parra sanctionne d’une pénalité et on revient à 16 à 10. Bien fait a-t-on envie de dire !!!

75° on peut encore le faire, les verts vont terminer à quatorze, mais nous sommes une nouvelle fois pénalisés, Lambie a la balle de match dans ses pieds, et il marque les trois points qui mettent les Springboks définitivement hors d’atteinte des bleus: 19 à 10, ce sera probablement le score final.

80° et après les dernières cartouches des tricolores, malgré une féroce envie des bleus, le verrou de la défense des sudafricains ne saute toujours pas, et c’est la fin du match !!!! Victoire de l’Afrique du Sud en terre française sur le score de 19 à 10 !!!

 

Composition du XV de France contre les Springboks

1 – Yannick Forestier – 2 – Benjamin Kayser – 3 – Nicolas Mas

4 – Pascal Papé – 5 – Yoann Maestri

6 – Thierry Dusautoir – 8 – Damien Chouly – 7 – Wenceslas Lauret

9 – Morgan Parra – 10 – Remi Tales

12 – Wesley Fofana – 13 – Florian Fritz

11 – Yoann Huget – 14 – Sofiane Guitoune

15 – Brice Dulin

Remplaçants : 16 Dimitri Szarzewski, 17 Thomas Domingo, 18 Rabah Slimani, 19 Sébastien Vahaamahina, 20 Yannick Nyanga, 21 Jean-Marc Doussain, 22 Frédéric Michalak, 23 Mathieu Bastareaud

Composition de l’équipe des Îles Tonga

1 – Tendai Mtawarira – 2 – Bismarck du Plessis – 3 – Coenie Oosthuizen

4 – Eben Etzebeth – 5 – Flip van der Merwe

6 – Francois Louw – 8 – Duane Vermeulen – 7 – Willem Alberts

9 – Ruan Pienaar – 10 – Morne Steyn

12 – Jean de Villiers (capitaine) – 13 – Jaque Fourie

11 – Bryan Habana – 14 – JP Pietersen

15 – Willie le Roux

Le ballon bien au chaud dans les bras du pilier Coenie Oosthuizen. PHOTO Steve Haag/Gallo Images

Le ballon bien au chaud dans les bras du pilier Coenie Oosthuizen. PHOTO Steve Haag/Gallo Images

Remplaçants de l’Afrique du Sud:  16 Adriaan Strauss, 17 Gurthro Steenkamp, 18 Lourens Adriaanse, 19 Bakkies Botha, 20 Pieter-Steph du Toit, 21 Siya Kolisi, 22 Jano Vermaak, 23 Pat Lambie

Sélectionneur national des Springboks: Heyneke Meyer

[warning]Suivez toute l’actualité du rugby en France sur la page Actu des clubs en live[/warning]

 

Laurent Delmas, envoyeur spécial du site rugby à XV de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.