Pour ou contre la pénalité à deux points ?

La pénalité à deux points

La pénalité à deux points est de retour. Déjà évoquée ici sur le site de Rugby à XV de France (lire ici l’article original), cette proposition revient au goût du jour, mais elle est cette fois  accompagnée d’une mesure complémentaire afin de corriger son défaut principal: en effet, baisser le tarif de la pénalité ce serait une incitation pour les défenseurs à commettre plus de fautes, lisez ci-dessous comment faire pour éviter cela.

joueur de rugby du Stade ToulousainVincent Clerc

Vincent Clerc à l’attaque face à l’équipe de Montpellier

Rappelons d’abord l’objectif de cette proposition : l’idée est de favoriser le jeu d’attaque et les essais en ramenant le « tarif » de la pénalité à deux points au lieu de trois actuellement. Aujourd’hui au rugby les défenses ont pris le dessus, le jeu offensif n’est plus « rentable ». On constate que l’on peut plus facilement gagner un match en provoquant les fautes de l’adversaire qu’en essayant de marquer des essais. Le spectacle en pâtit forcément, et notre beau rugby perd peu à peu de son intérêt.

La solution de passer l’essai à 6 points est parfois évoquée, c’est une mesure intéressante et très facilement applicable, cependant baisser la pénalité à deux points serait un changement plus radical, car tout simplement il y a plus de pénalités que d’essais dans un match. D’autre part cette nouvelle règle aurait pour autre effet de valoriser également le drop, ce coup de pied tombé… en désuétude (un drop concrétise pourtant une réelle domination offensive, ce qui n’est pas toujours le cas d’une pénalité).

L’idée de la pénalité à deux points avait été reçue par une volée de bois vert, car les connaisseurs que vous êtes en ont immédiatement repéré le défaut : si une équipe ne prend plus que deux points en se mettant à la faute, alors les défenseurs vont se faire pénaliser plus souvent pour éviter d’encaisser des essais, et cette nouvelle règle aura pour conséquence de générer exactement le contraire de son objectif. Alors que faire ?

match de rugby entre Montpellier et Brive

Comment éviter une augmentation du nombre des pénalités?

Pour éviter que les équipes qui défendent se mettent à la faute plus souvent je propose donc une autre mesure complémentaire à la pénalité à deux points : une expulsion temporaire systématique de dix minutes à chaque pénalité, exactement comme cela se fait au hockey. Ce serait très dissuasif, et cela créerait des déséquilibres numériques et des espaces propices aux attaques. En effet, c’est très souvent pendant les expulsions temporaires qu’il se passe des choses intéressantes pendant les matchs de rugby. Vous allez me dire mais qu’arrivera-t-il pour l’équipe qui se fait pénaliser plusieurs fois, elle jouera à 12, à 11 ? Merci d’y avoir pensé, cela me permet de prévoir une deuxième mesure. Si effectivement il n’y aurait pas de limitation prévue en ce qui concerne le nombre d’expulsions temporaires, en revanche pendant les 10 minutes d’expulsion règlementaire, dès qu’une équipe marquerait des points, tous les joueurs punis des deux équipes seraient amnistiés et pourraient reprendre le jeu sauf celui qui vient de commettre la faute si la pénalité est tentée et réussie, et à l’exception des punis pour cause de brutalités (on peut aussi envisager de maintenir la pénalité à trois points dans le cas d’une brutalité).

Reste à régler l’épineux et éternel problème de la mêlée, pour lequel il faudrait trouver une exception, sinon que faire dans le cadre des expulsions temporaires des joueurs de première ligne ? Actuellement lorsqu’un pilier est sorti du jeu, on fait sortir un autre joueur pour le remplacer par un autre pilier. Mais avec l’expulsion systématique cela arriverait trop souvent donc pour pouvoir continuer à jouer les mêlées, à éviter de remplacer trop souvent les piliers en cours de match, et aussi pour simplifier, l’arbitre ferait directement sortir un autre joueur du pack désigné par le capitaine de l’équipe fautive. Le fautif resterait sur le terrain mais son pack serait sanctionné. Et enfin dernier point, dans le cas particulier de fautifs multiples (plusieurs trois quarts hors-jeu par exemple) l’arbitre désignerait le plus fautif selon lui afin qu’il n’y ait qu’un seul expulsé par pénalité.

Je vous propose de réagir en donnant votre avis, pensez-vous que la pénalité à deux points assortie d’une expulsion temporaire systématique favoriseraient le jeu offensif ? Verrait-on plus d’essais ? Ou bien ces nouvelles règles seraient comme d’habitude détournées pour favoriser l’antijeu ? Le débat est ouvert, vous pouvez laisser ci-dessous vos commentaires, pas besoin de vous inscrire il suffit d’être connecté sur Facebook 😉

PS: et comme chaque semaine, suivez les actualités des clubs en live.

Laurent Delmas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Question anti SPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.